Programme d’intervention
précoce « Premiers pas »

Vicky Martin et ses deux garçon

Moi, j’ai deux enfants et j’utilise beau-coup les services de la Santé publique de ma région. J’apprécie beaucoup le programme pour la petite enfance qui s’appelle « Premiers pas ». Ils savent comment aider les parents à régler ou à éviter toutes sortes de problèmes quand tu as des jeunes enfants.

Par exemple, Lucas, lorsqu’il était tout jeune, avait pris l’habitude de coucher dans notre lit le soir. Quand j’ai essayé de l’installer dans sa propre chambre, vous ne pouvez pas vous imaginer les problèmes. Je pensais que je n’y arriverais pas, tellement il pleurait la nuit.

Les gens de « Premiers pas » m’ont expliqué quoi faire. Premièrement, on a commencé par placer son matelas par terre près de notre lit. Petit à petit, chaque soir, on éloignait son matelas de notre lit pour le rapprocher de la porte. Éventuellement, il s’est habitué à la distance et ça n’a pas pris grand-chose pour le faire traverser dans sa chambre.

Aujourd’hui le programme « Premiers pas » m’aide avec mon plus jeune, Philippe. Je trouve qu’il ne connaît pas assez de mots pour son âge. Il n’a pas un grand vocabulaire. Ils m’ont conseillé de lui parler beaucoup, de me mettre à sa hauteur quand je lui parle et de prononcer chaque mot clairement. Ce n’est pas croyable comment ça marche. C’est rendu qu’on chante des petites chansons ensemble.

Vraiment, le programme « Premiers pas » c’est comme avoir un ange gardien. J’ai seulement à leur téléphoner et ils viennent à la maison pour me conseiller comment je peux aider mes petits.

Il existe 17 programmes d’intervention précoce au N.-B. Pour plus d’information, communique avec les services de la Santé publique de ta région.

Vicky Martin
Pointe-Sapin